publicité Adwords

Google Ads : les 5 erreurs qui tuent vos campagnes

Saviez vous que 90 % des internautes ne distinguent pas les annonces sponsorisées des résultats de recherche naturels dans le SERP ? Une belle aubaine pour les annonceurs de Google Adwords, n’est-ce pas ? En même temps, seul un signal « Annonce » différencie les publicités Google des résultats SEO… Du coup, ça fait rêver. Et donne envie de réaliser votre propre campagne Google AdWords, pas vrai ? Avant de vous lancer, vérifiez si vous ne faites pas, vous aussi, l’une de ces 5 erreurs fatales sur Google Ads.

Comment fonctionne Google AdWords ?

Ad-Words = Achat de mots

Google Ads fait partie des SEA : Search Engine Advertising. Du référencement payant. Depuis 2000, Google propose de créer des annonces publicitaires pour les entreprises en ligne souhaitant se positionner dans les premiers résultats de recherche.

Comment ? Par des « achats de mots-clés« . Vous le savez, les mots-clés sont le nerf de la guerre pour attirer du trafic sur Internet. Ainsi, contre un montant, la régie publicitaire Adwords, positionne votre page web dans l’encart le plus consulté par les internautes. Dans le top de la SERP ou sur la colonne de droite.

Un ciblage de qualité

L’atout premier de Google Ads est sa qualité de ciblage. Son système d’offre au coût par clic place votre lien sponsorisé sur une requête spécifique lié à votre activité.

Comment fonctionne le CPC ? Le coût par clic signifie que l’annonceur paye uniquement lorsqu’un internaute clique sur son lien publicitaire. Le succès du retour sur investissement avec les annonces Google, dépend de votre choix de mots-clés.

enchères sur Google Ads

Mais pas que. En effet, la pertinence de l’annonce, selon la requête choisie, impacte votre position malgré le montant de l’enchère.

Comment faire passer une annonce sur Google ?

Avec un accès libre au site Google Adwords. Tout le monde peut créer et gérer en ligne sa propre campagne.

Créer un compte publicitaire

Pour réaliser une annonce sur Google, il faut s’inscrire sur la plateforme Google Adwords. Remplissez les champs demandés dont votre compte Google. Et accédez à l’interface de gestion des campagnes. Avant de se lancer dans cette seconde partie. Il est malin de relier Google Analytics sur votre Adwords.

L’analytics permet d’obtenir toutes les informations et résultats en temps réel de vos actions sur Google Adwords. Ainsi, espionnez le parcours de navigation de votre trafic sur vos pages et optimisez votre ROI.

Créer sa première campagne AdWords

créer une annonce Google Ads

Lorsque vous cliquez sur « créer ma première campagne« , il vous faut choisir un objectif et un type de campagne . Puis, renseignez les champs suivants :

  • Le nom de campagne : choisissez un nom clair qui définit bien l’objectif de votre annonce.
  • Le type de campagne : vous pouvez faire du réseau de recherche (les annonces dans la SERP) ou du display (via les partenaires Google comme AdSens)
  • Zone géographique : délimitez votre zone de chalandise en cas de vente de service ou peaufiner selon vos pays ou région de livraison pour l’e-commerce.
  • L’enchère : laissez Google optimiser le CPC selon votre budget ou faites-le vous-même.
  • Le budget : indiquez le montant maximum que vous souhaitez dépenser par jour. Une fois atteint, l’annonce disparaît. Selon les visites, il peut rester du budget qui sera gardé pour le jour suivant.

Ces configurations sont modifiables à tout moment.

Créer un groupe d’annonces

Un compte Google AdWords donne accès à 100 campagnes. Une campagne définit un thème propre à vos produits. Avec le groupe d’annonces, vous pouvez segmenter les différentes sous-thématiques en annonces indépendantes. Chacune correspondant à un mot-clé précis. Via l’onglet paramètre, revenez sur vos configurations pour les affiner si nécessaire.

Rédiger son annonce

Une annonce se compose d’un titre à 25 caractères (Title) , une URL à 35 caractères et 2 lignes de description à 70 caractères. C’est sur ces quelques phrases que tout se joue.

comment rédiger une annonce Google

Ainsi soyez clair et impactant. Pour cela, seul le Title décrit le nom de votre produit. S’il reste de la place, indiquez, par exemple, la promo ou la livraison gratuite. Sinon, placez ces informations d’appel à l’action dans votre méta description pour susciter la curiosité et l’envie de cliquer. Quant aux URLs, indiquez celle de votre site pour l’URL à afficher et gardez votre page d’atterrissage pour l’URL finale.

Quel budget prévoir avec Google Ads ?

Pas facile de déterminer un budget lorsque l’on débute sur Google Ads. Pour vous aider, inspirez-vous des coûts moyens et des prévisions calculées selon votre campagne.

Les normes de CPC

Le minimum exigé est de 0,10 € le clic. Pour un positionnement moyen, comptez entre 0.15 € et 0.25 €. Si vous souhaitez vous positionner sur un mot-clé concurrentiel, misez entre 1 et 2 €/clic.

Estimation selon vos critères

Avant de lancer votre campagne, cliquez sur « Prévoir le trafic de recherche » pour découvrir le CPC moyen, le nombre de clics estimés et le coût par jour. Un prévisionnel basé sur les mots-clés sélectionnés, le budget indiqué et la concurrence.

Les 5 erreurs à éviter pour réussir vos annonces payantes

Comprendre comment focntionne Google Adwords

Enchérir sans tester

Google Ads fonctionne sur un principe d’enchère. En fixant votre prix sur un mot-clé, le moteur de recherche vous attribue une position. Bien sûr, plus vous payez cher, meilleure est votre position. Pour autant, selon votre stratégie de mots-clés et la concurrence, il n’est pas nécessaire de miser gros. L’idée est d’analyser les retours selon les CPC et d’ajuster en fonction des résultats obtenus. Au fur et à mesure, vous optimisez votre budget et votre positionnement.

Bâcler le choix de mots-clés

Si votre budget est serré, choisir des mots-clés trop généralistes revient à jeter votre argent par la fenêtre. Déjà, car vos plus gros concurrents se sont déjà placés dessus. Et selon les firmes (Amazon et les géants du secteur), les enchères explosent.

Comme pour le référencement naturel, si vous souhaitez toucher un trafic chaud, il faut cibler les requêtes les plus précises possibles. Car primo, elles sont moins chères et, deusio, elles sont plus efficaces. En effet, plus vous tablez sur des mots-clés longue traîne, moins vous avez de concurrence et vous attirez une audience intéressée. Par exemple, entre « T-shirt manche longue cintrée rouge » et « t-shirt pour femme » qu’elle est la requête qui risque de convertir d’avantage et correspondre à votre offre ?

Pour bien faire, prenez le temps de lister toutes les expressions et mots utilisés par votre audience et qui correspondent à vos produits. Du plus générique au moins courant. Ensuite, ajoutez les synonymes et approfondissez le champ lexical et sémantique de vos produits.

Reprenons l’exemple du » t-shirt femme », cette requête vaut également pour « haut pour femme », « maillot manche courte », « top à manche courte tendance », « tee-shirt à motifs », etc.

Pour vous aider, inspirez-vous de suggestions de Keywords Tools.

Mélangez la sémantique dans vos campagnes

Nombreux sont ceux qui sous-estime la puissance de la précision sémantique. Lors de vos annonces, segmentez bien les groupes de mots rapprochant. Et ne les incluez pas dans une campagne qui grosso-modo correspond. Non. Un terme est un terme. Les baskets de running ne sont pas identiques à des sneakers. Dans cet exemple, il vous faut dissocier deux groupes d’annonces : une avec l’univers des runners et l’autre des sneakers.

Avec cette pratique, adaptez votre offre à un marathonien autrement qu’à un ado et boostez vos résultats à coup sûr.

Sous-estimer votre page d’atterrissage

Vous avez programmé vos campagnes et posé le lien vers votre site ? Parfait ! Mais vers quelle page du site avez-vous redirigé vos prospects ?

En cliquant sur votre annonce, ces derniers attendent de trouver ce qu’ils recherchent dans la seconde. Un produit ou service qui correspond exactement au terme de recherche tapé. Et donc, aux mots-clés ciblés.

Pour éviter qu’un visiteur, déçu en arrivant sur votre page, ne la quitte trop subitement, veuillez vérifier que :

  • La page correspond exactement à l’emplacement de votre produit.
  • Que le produit est bien visible. C’est-à-dire, pas noyé sous un bloc de texte ou perdu dans des sous-collections.
  • Oubliez donc la page d’accueil ou la fiche-produit. Si l’une est trop large et oblige l’intéressé à fouiller dans vos pages, l’autre, limite à un seul article. L’idéal est de favoriser les pages de collection. Car, si bien catégorisées, elles donnent le choix aux prospects tout en restant dans ces critères de recherche.

Ainsi, vous optimisez vos coûts par clic, évitez un taux de rebond trop important.

Si opter pour des campagnes Google Ads est un moyen efficace d’attirer du trafic sur votre site, seul la maîtrise de l’outil apporte de réels résultats. Avec cet article, prenez le temps de configurer vos annonces et d’analyser les reportings pour peaufiner votre expertise et obtenir le meilleur rendement possible. Sinon,

découvrez la formation Google Ads de Benjamin Chevillon !

À la fin de son programme (12 semaines de coaching en groupe et formation vidéo), les erreurs de débutants deviendront un lointain souvenir et Google Ads, votre meilleur allié.

Poursuivez votre lecture avec toutes les stratégies marketing en e-commerce dont la campagne Facebook Ads.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Speedfly meilleur theme shopify
Ebook OFFERT !

7 étapes pour réussir votre boutique en ligne